info@aci.cg

+242 066838126

CONGO-AGRICULTURE:
Un programme d’installation de 100 zones agricoles en 2022

Publier le: 21/11/2022 - 21H22

BRAZZAVILLE, 29 DEC (ACI) – Le Président de la République, M. Denis Sassou N’Guesso, a annoncé, le 28 décembre à Brazzaville, le programme d’installation de 100 zones agricoles protégées sur toute l’étendue nationale en 2022, en vue de promouvoir l’agriculture, de stimuler la production agricole et de garantir la sécurité alimentaire au Congo.

Il a fait cette annonce au cours de son message sur l’état de la nation, devant le Parlement réuni en congrès. De l’avis du Chef de l’Etat, ce programme aura l’avantage de réduire le coût des denrées alimentaires, soulignant que le coût des denrées comme la volaille, la viande et les produits halieutiques importés par le Congo varie entre 500 et 700 milliards de Fcfa par an.

Au regard de ce fait, il a dit qu’il sied d’engager une véritable croisade en faveur du développement de l’élevage de bovins, de porcins, de caprins, de volaille et d’une pisciculture à grande échelle.

A titre d’illustration, il a cité les quatre zones agricoles protégées ouvertes dans les départements de la Bouenza, de la Lékoumou, des Plateaux et de la Cuvette pour l’élevage de petits ruminants et la production des denrées de base tels que le manioc, l’arachide, le maïs et le soja, dans l’objectif de garantir la souveraineté nationale et la survie collective.

Aussi, le Président de la République a rappelé que les filières «manioc» et «cacao» ont été revitalisées à travers l’introduction de cultivars à forte performance agronomique et la distribution des pieds de cacaoyers à haut rendement.

Parlant de la nécessité de développer les compétences des jeunes dans le domaine de l’agriculture, il a indiqué qu’une ferme-école a été installée sur le site de l’Incubateur agricole à Gaboma, dans le département des Plateaux, avec l’appui de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao).

Concernant les infrastructures de soutien à la production agropastorale et halieutique, M. Sassou-N’Guesso a fait savoir que d’importantes activités ont été menées avec l’accompagnement des partenaires techniques et financiers, entre autres la réhabilitation et l’entretien des pistes agricoles, la construction d’étangs au profit des populations, la mise en exploitation de l’unité de production d’aliments de poissons à Itoumbi, dans le département de la Cuvette-ouest.

Considérant l’agriculture comme le deuxième pilier d’espoir de rebond économique qui demeure un puissant réservoir de main-d’œuvre et d’emplois pour les jeunes, il a souligné que «Garant de notre sécurité alimentaire et facteur de croissance, le secteur agricole, qui déploie une activité essentielle à la Nation, constitue une clé primordiale de l’essor économique et social du Congo». (ACI/D. F. MOUSSALA)